Valentina Vapnarsky

Directrice de recherche au CNRS. 

Directrice d’étude cumulante à l’EPHE sur la chaire « Anthropologie linguistique du fait religieux ».

Anthropologue linguiste, ses recherches portent sur les Mayas contemporains et leurs pratiques verbales et écrites, dans des registres quotidiens, religieux, historiques et poétiques. Elle travaille actuellement sur la temporalité et la vocalité rituelles ainsi que l’indigénéisation du latin et les écritures rituelles.

Ses travaux se fondent sur de longs séjours et enquêtes de terrain menées, depuis 1991, chez les Mayas itzas (Guatemala), et les Mayas yucatèques cruzo’ob (Mexique). Ils intègrent une perspective comparative, interdisciplinaire et théorique, mise en œuvre au sein de séminaires et de projets internationaux qu’elle a dirigés, tels que récemment le GDRI/IRN RITMO sur la temporalité rituelle et la répétition en Mésoamérique.

Elle s’intéresse aussi à la poésie maya, qu’elle traduit du maya au français, aux dynamiques de traduction, ainsi qu’à la restitution des données ethnographiées, question élaborée notamment dans le projet collaboratif SAWA Savoirs autochtones wayana-apalaï (Guyane)

Elle enseigne l’anthropologie linguistique à l’Université Paris Nanterre, la langue maya yucatèque et les traditions orales et écrites mayas à l’INALCO. Elle est directrice du Centre Enseignement et Recherche en Ethnologie Amérindienne du LESC et secrétaire générale de la Société des Américanistes.

Pages personnelles

Sur le site du LESC

Conférences EPHE

Publications

Les commentaires sont fermés.