Maria SALA

Maria Sala est née à Barcelone le 11 octobre 1949. En 1968, here elle fait des études de sciences politiques à l’IEP à Paris. En 1975, elle accompagne des groupes dans les ruines mayas, elle réside souvent à Palenque. Depuis elle s’intéresse avec passion au déchiffrement de l’écriture maya.

En 1989, elle rencontre Michel Davoust à l’INALCO et devient son élève. Dès 1994, elle participe au séminaire de Michel Graulich à l’EPHE.

En 1999, elle présente à la troisième Mesa Redonda de Palenque un travail en collaboration avec Michel Davoust sur le codex des sept générations et les prophéties des Chilam Balam de Mani, Tizimin et Chumayel. A partir de 2003, elle étudie l’épigraphie maya avec Jean-Michel Hoppan à l’INALCO. En 2009, au Congrès International des Américanistes à Mexico, elle présente avec Christine Philips une conférence sur le dieu singe dans l’écriture maya, un symbole de l’ancestralité. En 2014, ensemble, elles publient le livre : «  Quand les singes savaient écrire. Mérite, pouvoir et connaissance chez les anciens Mayas ».

Contact : [Ecrire à Maria Sala]

Bibliographie :

Philips, Christine et Maria Sala (2014). Quand les singes savaient écrire. Mérite, pouvoir et connaissance chez les anciens Mayas. Fernelmont : E.M.E. (collection « Du côté des Amérindiens », dirigée par Sylvie Peperstraete). 234 pp.

Les commentaires sont fermés.