Gabriela TORRES RAMOS

Position : Docteur en Anthropologie avec la thèse intitulée « Vivre la Mort précoloniale dans le Mexique d’aujourd’hui. Attitudes et pratiques dans les groupes indigènes de tradition mésoaméricaine. » soutenue en décembre 2014 à l’EPHE (Ve section Religions et systèmes de pensée) et préparée sous la direction de Danièle Dehouve.

Mots-clés : tradition mésoaméricaine mort, processus, corps, funérailles, commémorations, agriculture, maladies.

Biographie : Historienne de formation, mon intérêt pour les cultures Mésoaméricaines a orienté mes recherches. Celles-ci visent à comprendre l’interaction culturelle entre un passé préhispanique des cultures autochtones principalement des Nahuas, avec le monde (essentiellement) hispanique européen, démarche qui a abouti à un devoir de Maîtrise et de Master 2 Recherche. Mes travaux visent aujourd’hui toujours dans le cadre de cette interaction les attitudes et les pratiques mortuaires Nahua.

Thème de recherche : L’intérêt que je porte au sujet de la Mort et des Morts que ce soit dans les Mexique ancien ou contemporain s’inscrit dans une perspective de longue durée. Au cours de ma recherche doctorale je me suis intéressée au sujet de la mort dans le Mexique contemporain et particulièrement dans les groupes indigènes de tradition mésoaméricaine à partir de la relation que les vivants entretiennent avec les morts et qui se manifeste particulièrement dans la praxis rituelle (ritualité agraire, commémorative, thérapeutique). Cette relation est donc complexe et multiple, elle est signifiée par des marques de respect, de réciprocité ou encore de rapacité, qui ne peuvent se justifier sous ces formes, ces manifestations et ces pratiques qu’en raison d’une part de la conception de la personne et du corps qui existe au sein de ces groupes et d’autre part de la conception de la Mort en tant que principe cyclique et régénératif. Les différentes thématiques abordées dans ma recherche doctorale restent mes principaux vecteurs de recherche.

Contact : [Ecrire à Gabriela Torres Ramos]

Communications dans des colloques scientifiques

Torres Ramos, Gabriela, 2008, “Los brebajes Mesoamericanos: el pulque en el area Nahuatl”, Coloquio ISSRNS International Society for the Study of Religion, Nature and Culture, Morelia, communication.

Torres Ramos, Gabriela, 2010 – “El alma desterritorializada”, XIII Congreso Latinoamericano sobre Religión y Etnincidad: Diálogo, Ruptura y Mediación en contextos religiosos, Simposio “Prácticas religiosas en contextos de otredad”, Granada, España, 13-16 julio, communication.

Communication avec actes dans un colloque national : Torres Ramos, Gabriela, 2014 – « Polisemia y apropiación de La Catrina en tiempos de globalización », X Coloquio de Antropologia de la Muerte, México, Mexique, 20-22 noviembre 2013. Communication publiée dans Revista electrónica de estudios sobre la muerte Vita Brevis, año 3, julio-diciembre 2014, pp. 12-32.

Publications

Torres Ramos, Gabriela, 2008 – « La boisson au XVIe siècle facteur interculturel dans la Conquête du Mexique. », in Art Médiation et Interculturalité, Sylvie Thiéblemont-Dollet (dir.), PUN, Collection Interculturalités, Nancy, pp.83-95.

Torres Ramos, Gabriela, 2009 – « Les femmes agents d’intégration dans les groupes Nahuas du Mexique ancien. », in Minorités interculturelles et médias, Dir. Sylvie Thiéblemont-Dollet,(dir.), PUN Collection Interculturalités, Nancy, pp. 93-108.

Article avec comité de lecture : Torres Ramos, Gabriela, 2015 – « Un culte populaire au Mexique : la Santa Muerte », Dossier : Mortels ! Imaginaires de la mort au début du XXIe siècle, Revue Socio Anthropologie n°31, coord. Valérie Souffron, (s.p).

Les commentaires sont fermés.